Nombre total de pages vues

dimanche 15 octobre 2017

15 OCTOBRE 2017: F-GNAL, D-IHIS, PH-RLG

AG/c: PIPER PA.32R 300 "Cherokee Lance" F-GNAL



Liaison DUS-PGF-DUS: ROCKWELL 695 TURBOCOMMANDER  JETPROP 980 N° 95039 (80) D-IHSI




Liaison PGF-GVA-LBG, vol PHRLG, décollage 33 1703z: CESSNA 680 "Citation Sovereign" PH-RLG CARTIER EUROPE B.V.



Quelques précisions sur CARTIER EUROPE B.V.: cette société a son siège à Amsterdam 1017BZ, Herengracht 436. Son activité est le transport aérien de passagers.
CARTIER EUROPE B.V. est une filiale de la COMPAGNIE FINANCIERE RICHEMONT SA. Ce groupe spécialisé dans l'industrie du luxe a été fondé en 1988 par l'homme d'affaires sud-africain Johann Rupert. RICHEMONT contrôle également l'horloger-joailler CARTIER SA. 






Dimanche, fin d'après-midi à La Llagonne:







samedi 14 octobre 2017

14 OCTOBRE 2017: N77TP, 9A-BTD, G-DHKX










AG/bb: PIPER PA.46-350P "Malibu Mirage" N77TP arrivé hier après-midi:


P5: CESSNA 680 "Citation Sovereign" N° 680-0531 (14) PH-RLG CARTIER EUROPE (arrivé hier de GVA)






Départ du courrier AF7467 FOKKER 100 9A-BTD TRADE AIR
(l'appareil vole exclusivement pour AIR FRANCE depuis le début du mois).







Le BOEING 757-236SF G-DHKX, arrivé en maintenance le 27/07/17, est sorti d'atelier avant-hier.
Derniers préparatifs avant la remise en service:

mercredi 11 octobre 2017

11 OCTOBRE 2017: D-IEMO, F-HMAU, OE-GXL

Liaison AMS-PGF, vol PWY226U: RAYTHEON 390 "PREMIER I" N° RB-228 (08) D-IEMO


Liaison CFE-PGF, EMBRAER 500 "Phenom" N° 500-0367 (16)  F-HMAU



Liaison GVA-PGF-GVA, vol SPG780: CESSNA 560XL "Citation Excel" OE-GXL SPEEDWINGS


EAS, A LA POURSUITE DES BALLONS DU CNES!


Au tout début de l'activité spatiale en France, l'expérimentation au moyen de ballons stratosphériques fut un élément clé des efforts de recherche nationaux.
Quelques essais furent menés depuis Trappes, puis en 1962, la campagne de lancement aux îles Kerguelen fut une réussite qui encouragea la création d'un centre dédié aux ballons scientifiques sur le sol métropolitain.
Les principales difficultés furent d'une part l'intégration risquée des ballons dans l'espace aérien et d'autre part, de trouver une zone de retombée à faible densité de population.
Le CEAM de Mont-de-Marsan propose de réaliser ces essais dans la cadre de vols militaires. Toutefois, la cohabitation des ballons avec la circulation aérienne militaire s'avère impossible.
Une solution est proposée préconisant l'installation de cette activité à Aire-sur-l'Adour, à la limite de la zone opérationnelle militaire. La réussite des négociations avec le Contrôle Aérien de Bordeaux Mérignac, permet la création du CLBA: le Centre de Lancement de Ballons d'Aire-sur-l'Adour.
Le site présentait deux principaux avantages: premièrement une zone météorologique stable avec de faibles courants aériens à 25000m et ensuite la proximité des usines Potez assurant un soutien technique au CLBA.
Quelques tests furent menés en 1963, mais c'est le 12 septembre 1964, après l'achèvement du bâtiment opérationnel, que l'inauguration officielle eut lieu.


La récupération du matériel d'expérimentation impliquait le suivi de la trajectoire du ballon jusqu'au point de chute, par des moyens aériens, afin de guider un véhicule automobile.
Chaque campagne de lancement de ballons (plusieurs dizaines chaque année durant la période de septembre jusqu'en mai) nécessitait la location d'aéronefs. Au début, ce furent des "Broussard" qui furent surtout utilisés.
En 1965, la société Aéro-Sahara s'installa à Perpignan et fut rebaptisée EUROPE AERO SERVICE. Bien que l'activité en Afrique Nord devint résiduelle après l'indépendance de l'Algérie, EAS avait encore à cette époque, un secteur aviation générale important. Possédant une grande expérience dans les missions de surveillance aérienne (principalement au bénéfice de la TRAPSA et du CREPS dans le sud algérien), EAS obtint le contrat de localisation des matériels d'expérimentation du CLBA.
Dans un premier temps, c'est le DORNIER 28A-1 F-OBHC qui fut affecté à cette mission:
Pau, le 11 juin 1966.

Notons que ces missions de repérage et de localisation des missions scientifiques et des ballons stratosphériques concernaient également la base annexe de Gap. Celles menées pour le centre d'Aire-sur-l'Adour, entraînaient parfois le DO.28 jusqu'en Espagne, en fonction de la dérive du ballon.
Le film "Ballons pour l'espace" réalisé vers 1967, présente la fabrications des ballons stratosphériques, le CLBA et le mode de récupération:BALLONS POUR L'ESPACE
Le F-OBHC apparaît plusieurs fois dans ce documentaire:



 


Le 16 octobre 1967, le Certificat de Navigabilité du F-OBHC fut renouvelé à Perpignan. A cette occasion, la machine perdit son matricule colonial en devenant F-BIHC.


En 1970, le DO.28 participa au programme "Dioscures" du CNES (projet de système mondial de télécommunications, de contrôle du trafic aérien et de navigation par satellites).
On peut supposer que deux autres DO.28 d'EAS (F-BHZZ et F-BGYT) participèrent à ces campagnes.

En mars 1987, EAS fit l'acquisition du BEECHCRAFT 58 "Baron" TH-112, immatriculé F-GEPO.
Ce bimoteur fut basé à Aire-sur-l'Adour et remplaça le DO.28 F-BIHC pour les missions "ballons".
F-GEPO en juin 1987.


Le contrat d'EUROPE AERO SERVICE avec le CNES a cessé au début des années 90.


Sources:
CNES
DGAC
REVUE LE TRAIT D'UNION
AIRLINEHOBBY.COM
ATDB AVIATION DATABASE
JP AIRLINE-FLEETS